Ulay ! Formidable !

De tout ce qu'a réalisé Marina, j'admire la présence d'Ulay, jusqu'à son geste de casser le protocole extrémiste... En ces temps de manque de courage et de modèles caduques, il est sain de remarquer la grâce de cet homme qui parcoure les salles où se rejouent ses performances, dont de jeunes gens ignorent complètement qui est cet homme, qui traverse même, délicatement l'une de ces performance, entre 2 performeurs, son chemin, jusqu'à trouver cette vampire, celle qui l'a dénudé, sans réussir à le dénuer d'empathie, in fine. RIP. Un article résume les ennuis successifs à cette performance, qui datent d'une histoire d'amour qui finit mal, où le système de l'art a récupéré le fruit d'une relation, et Marina, vénale et amnésique, oublie comment avait-elle pu faire carrière et s'enrichir, sur l'idée d'un amour éternel dont elle a décidé de voler l'âme la plus pacifique. Ulay n'est pas Piotr, c'est là toute la poésie.




ULAY, masque blanc, auto-polaroid original, type 107, 1973-74


Polaroid (1973)
*



ULAY was incomparable. As a human being and as an artist. The gentlest soul, a giver. A pioneer, a provocateur, an activist, a mentor, a colleague, a friend, a father, a husband, family. A seeker of light. A lover of life. A traveler. A fighter. A brilliant thinker, who has been pushing limits and enduring pain. Selfless and fearless, ethical, elegant, witty. He, who has influenced so many.