Le titre laisse songeur : À quoi servent les femmes ?, et les commentaires instructifs. En 1964, bien après la seconde guerre, les femmes étaient déjà bien préparées pour devenir des robots.
Le document donne un effet loupe sur l'usine et le milieu ouvrier. Le choix des hommes et des femmes, des parents, pour que les femmes restent au foyer était loin d'être idiot, dans cette configuration où les risques pour les femmes, au travail étaient énormes, réduites à l'esclavage. Sans compter, les situations où la femme au travail, secrétaire, subit du harcèlement en permanence, dans des mondes masculins ou du moins, avec un patron qui l'utilise comme un robot ou comme objet sexuel, esclavage toujours. Cela n'a pas disparu, en 2020.



Quand les femmes parlent, elles obéissent à ce que l'on attend d'elles et le font même exécuter à leur fille, prête à émettre une idée politique, travailler moins à l'entreprise, à l'extérieur, que les hommes, pour travailler plus, à l'intérieur du foyer, c'est-à-dire, ne plus avoir aucun moment pour elle et pour penser. Cet aspect politique n'a pas changé, et a été depuis bien appliqué. Il ne faut pas toujours croire que ce sont les hommes qui obligent les femmes à se soumettre. Les femmes sont parfois les plus difficiles, à s'émanciper, même avec elles, entre elles, elles restent très dures, par soucis de la reproduction. Reproduire serait-ce si important ? L'invention arrive dans le moment où la production et la reproduction sont remis en question. Penser ne peux pas advenir lorsque la concentration si intense, se focalise, sur des tâches définies, qui comblent un vide existentiel.