Jules BLANCPAIN (Villeret 1860 - Suisse 1914)
Mnounech - Biskra
- 1902
41 x 62 cm

Antoine GADAN (1854 -1934)
Bergère à Siraïdi, sur les hauteurs de Bône (Annaba),
Algérie ou Matinée de printemps à Bône

55 x 100 cm

Antoine GADAN (1854-1934)
Matinée dans les dunes, golfe de Bône
75 x 130 cm

La famille Gadan se fixa à Bône en 1886, Antoine Gadan explore la campagne bônoise mais aussi l'Aurès et le Sud algérien.
Il n'expose que rarement à Alger, et préfère rester à l'écart du milieu artistique. Un certain nombre de ses œuvres est conservé au musée de la Wilaya de Constantine.

Antoine GADAN (1854-1934)
Femmes et enfants sur une terrasse à Biskra, 1908


Eugène Alexis GIRARDET (1853-1907)

Sur le chemin du marché

Issu d'une famille suisse huguenote, Eugène Girardet est le fils du graveur Paul Girardet (1821-1893), et le frère des peintres Jules Girardet et Léon Girardet. Il étudie à l’École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Jean-Léon Gérôme (1824-1904). Gérôme l’incite à visiter l’Afrique du Nord dès 1874, notamment le Maroc, mais aussi la Tunisie ou encore l’Espagne. Il effectue huit séjours en Algérie à partir de 1879, essentiellement dans le Sud aux alentours des oasis de Biskra, Bou Saâda et El Kantara où il rencontre Étienne Dinet. En 1898, il se rend en Égypte et en Palestine. Il représente des scènes de la vie nomade ou du désert. Son œuvre est influencée par la lumière et l’atmosphère de l’Orient.

Eugène Alexis GIRARDET (1853-1907)
L'OUED À EL-KANTARA
- 1903

Eugène Alexis GIRARDET (1853-1907)
Une rue au clair de lune en Afrique du Nord

Marie AiméeLUCAS-ROBIQUET (1864 - 1959)
Récolte des dattes à Touggourt
 31 x 45,5 cm

Marie Lucas-Robiquet, née Marie Élisabeth Aimée Robiquet, à Avranches le 17 octobre 1858, morte à Saint-Raphaël (Var) le 21 décembre 1959, est une peintre française. Marie Lucas-Robiquet est la fille d'Henri Sébastien Robiquet, percepteur, officier de marine à la retraite, né à Lorient, et d'Honorine Aimée Doublet, de La Chapelle-en-Juger (commune déléguée de Thèreval depuis le 1er janvier 2016)1. Ne pouvant pas entrer à l'École nationale supérieure des beaux-arts en raison de son genre, elle suit une formation auprès de Félix-Joseph Barrias. Elle épouse le 24 septembre 1891 à Paris Maurice-Édouard-Louis-Henri Lucas1, membre de l'armée coloniale française en Algérie, qu'elle rejoint à Constantine. Celui-ci meurt en 1895, alors que le couple n'a pas d'enfant. Elle expose au Salon à partir de 1892. Elle séjourne en Amérique de 1914 à 1918 et fait de nombreux portraits à New York et à Chicago. La première partie de sa carrière, de 1880 à 1890, est consacrée aux portraits de personnalités françaises ; ensuite, de 1891 à 1909, sa production est essentiellement orientaliste ; enfin, de 1910 à la fin de sa vie, elle se consacre à la peinture de genre française et bretonne.


A. Maure, Vieux Biskra, c. 1875, Coll. GD

Auguste MAURE (1840-1907)
Auguste Maure fonde à Biskra dans les années 1860 le studio Photographie Saharienne. En 1870, il devient propriétaire à Biskra d'un immeuble au 33 de la rue Berthe. Il y installe le studio qui restera en activité jusque dans les années 1940. Auguste est à l'origine de nombreux clichés illustrant des quartiers, des monuments, des paysages ou des scènes de vie de Biskra et de ses environs (El Kantara, Tilatou, Sidi Okba, Chetma, Tolga, Touggourt ...).


Auguste MAURE (1840-1907)
Les membres de la tribu des Ouled Nails portent une tenue, une coiffe et des bijoux incomparables. Ces courtisanes arabes originaires du sahara animent la ville de spectacles de danses folkloriques très appréciés des touristes.

$
*
$
*
$