femme.gif

2019 !

Car avant, les hommes nous ont dit :

« La femme est l'avenir de l'homme », en commençant par Aragon, le poète en 1963 (Le Fou d'Elsa) qui écrivait : « L'avenir de l'homme est la femme ».
Jean Ferrat, le chanteur, inversa l'ordre des mots et en a fait le titre de son album en 1975 : « La femme est l'avenir de l'homme »
Et le cinéaste franco-coréen de Hong Sang-soo a titré son film en 2004 « La femme est l'avenir de l'homme »
En 2015, le chanteur Julien Doré en remet une couche, en hommage à Aragon avec son interprétation de « La femme est l'avenir de l'homme »

Pourtant, en 2019, des femmes écrivent sur une pancarte :
« Dorénavant, la femme n''est plus l'avenir de l'homme, qu'il se démmerde ! »

Et même pour corriger les fautes d'orthographe...

DÉMERDER (un seul M, mais deux MM c'est vrai que c'est plus fort)

Vers 1900, Se démerder, c’est littéralement enlever soi-même les salissures provoquées par la merde
(du latin "merda" : excréments)

Aragon, démerde-toi !
Plus vite : démmerde-toi !

Avis à ceux qui nous traitent de saletés et nous demandent de faire le grand ménage à leur place !